Des scanners de numérisation conçus pour être compatibles avec les directives de haute qualité « Metamorfoze »

Des scanners de numérisation conçus pour être compatibles avec les directives de haute qualité « Metamorfoze »

Tout commence par une histoire…

Chez i2S, tout commence en 2007, suite à un contact de notre distributeur hollandais qui se demande si les scanners de livres i2S répondent bien aux nouvelles directives « Metamorfoze » ?  Nous mettons alors en place toute une batterie de tests et développements afin de répondre à ce challenge excitant et aux besoins de notre distributeur. De fil en aiguille, nous franchissons des obstacles afin de répondre en termes de qualité d’image aux exigences de cette directive. Ceci nous permet de gagner un certain nombre d’appels d’offres, tous axés sur la qualité d’image.

Après ces diverses expériences, nous concevons un nouveau scanner, le Quartz A1, en tenant compte dès le début des spécifications « Metamorfoze ». Aujourd’hui, i2S est le leader incontesté sur le segment haute qualité des scanners pour fonds patrimoniaux.

 

Les directives « Metamorfoze » et « FADGI »

Metamorfoze : telle est l’orthographe néerlandaise du terme grec, « μεταμόρφωσις », signifiant transformation. A mi-chemin entre la biologie et « Les métamorphoses » d’Ovide, ce terme recouvre aux Pays-Bas un vaste programme de subventions dédié à la numérisation. Ce programme vise à conserver et à numériser le patrimoine culturel néerlandais écrit. Tel Ovide tentant de retranscrire dans ses poèmes, les mythes et le monde qu’il connaissait, « Metamorfoze » cherche, de même, à retranscrire en numérique, le monde de papier légué par le patrimoine néerlandais.

Les directives « Metamorfoze » possèdent trois niveaux axés sur le type de document :

  • Metamorfoze destiné aux œuvres d’art (photos & tableaux) ;
  • Metamorfoze Light pour les manuscrits et livres ;
  • Metamorfoze Extra Light pour les journaux.

Avec un seuil «  bon ou pas bon » et des unités basées sur la vision humaine : L*a*b*, espace couleur eciRGBv2.

Au-delà de « Metamorfoze », deux standards internationaux partagent le même but et la même vision en termes de qualité d’image, FADGI* de l’autre côté de l’Atlantique et donc, « Metamorfoze » aux Pays-Bas.

En 2004, l’initiative américaine émerge avec une volonté des acteurs de monter en gamme dans le marché de la numérisation et de numériser les fonds patrimoniaux de manière beaucoup plus professionnelle. Suite à ces travaux la « Federal Agencies Digitization Guidelines Initiative», FADGI* est née.

Les protagonistes du projet des deux côtés de l’Atlantique se connaissant prennent l’initiative de se fédérer autour de ces deux « normes ». Le but : tester, valider la qualité d’image des livres numérisés par des scanners. Les deux « normes » partagent le même but même si des différences existent, elles convergent.

Après une réunion entre les divers acteurs américains et européens, en 2012, Philippe Bayle, LE Monsieur Qualité d’Image d’i2S, est invité à intégrer le groupe international né de ce rapprochement et dont la vision est de transformer ces deux standards en norme ISO internationale.

 

En quoi est-ce important pour nos clients ?

En parallèle, chez i2S, nous nous engageons dans une politique de sensibilisation des équipes internes à ces normes de qualités d’image et les formons à ces spécifications pour concevoir et produire des scanners haut de gamme. Comme l’exprime Philippe Bayle, « Qu’il faille un certain niveau de bruit inférieur à tant…, une certaine efficacité de résolution, qualité en termes de couleurs, des outils pour calibrer le tout, pour que cela soit répétitif et facile à dupliquer,  des profils de calibration par exemple, que nous sauvegardons dans un module que nous pouvons rappeler quand nous le souhaitons, etc. ». La qualité, elle a un coût mais pour les clients c’est très important qu’ils sachent que nos solutions répondent aux normes les plus exigeantes et maintenant, ils le savent et notamment aux Pays Bas, le pays « Metamorfoze » ! Se positionner sur ce segment de marché haute qualité est naturel pour i2S ou la qualité d’image a toujours été notre préoccupation. Étant au cœur de l’évolution de ses normes, i2S est en capacité de proposer des solutions qui seront de-facto compatibles avec ces futures exigences.

Nos clients qui ne sont pas outillés pour évaluer les capacités des solutions technologiques qui leur sont proposées sur le marché se contentent souvent de regarder la résolution des scanners sur les brochures ou sur les sites Internet. Ces directives leur permettent sans connaissance et sans expertise particulière de faire un premier tri sur les machines nécessaires liées à leurs besoins de numérisation et à la typologie des documents à digitaliser.

Sur le marché de la numérisation, i2S est l’une des rares entreprises à même de satisfaire ces directives et par conséquent, l’une des rares autorisées à numériser dans le cadre de projets labellisés « Metamorfoze ». Cette reconnaissance officielle de notre savoir-faire tient à ce que la numérisation d’i2S est toujours menée au plus haut degré de qualité. Tous les systèmes de numérisation d’i2S ont été conçus pour être compatibles avec ces normes à l’exigence maximale. David Dassié, Directeur Commercial, affirme en toute sérénité «  … dorénavant nos clients peuvent acquérir les scanners de la gamme Supra Quartz et l’eScan Open System doté de la caméra EAGLE 70MP « Metamorfoze Compliant ».

Aujourd’hui, i2S possède une notoriété internationale, acteur majeur du secteur, présent dans plus de 80 pays, i2S collabore avec plus de 500 archives régionales et nationales, 300 universités, 1000 institutions publiques et plus de 150 « service bureaus ». Ils nous font confiance et chez i2S, nous le leur rendons bien, car chaque jour, nous nous métamorphosons pour toujours plus d’innovation.

 

* FADGI : les lignes directrices (guides lines) FADGI (Federal Agencies Digitization Guidelines Initiative) définissent les plages numériques pour la performance de l’équipement numérique de capture utilisée dans les institutions fédérales telles que la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis.

Ainsi beaucoup de recherches mettent l’accent sur l’analyse pratique de ces lignes directrices qui sont utilisées dans de nombreux milieux non gouvernementaux. Les lignes directrices définissent quatre niveaux de qualité: 1 étoile, 2 étoiles, 3 étoiles et 4 étoiles. Pour atteindre un certain niveau de qualité, l’équipement de capture numérique doit démontrer et constamment dépasser une variété de mesures de qualité.

Le  » Digital Transitions Department of Cultural Heritage  » (le Département Transitions numériques du patrimoine culturel) se concentre sur la production de solutions qui répondent ou dépassent les critères « quatre étoiles » évaluation FADGI. Cela exige une efficacité exceptionnellement élevée d’échantillonnage, des erreurs de chroma très faibles, une grande uniformité de lumière et presque zéro défaut dans l’alignement des couleurs.

Share This