18 scanners eScan Open System installés à la Bibliothèque nationale de France

18 scanners eScan Open System installés à la Bibliothèque nationale de France

Parce que le savoir doit être à la portée de tous, la Bibliothèque nationale de France décide de faciliter l’accès au patrimoine culturel à son public. Un engagement citoyen reconnu mais qui voit ses limites avec l’usage des photocopieurs : les ouvrages anciens ou reliés s’usaient très vite (face retournée, écrasement) et ergonomie limitée (on ne voit pas ce qui est reprographié). Force est de constater qu’une capture d’image par le haut est la technique la plus adaptée. Ainsi, dès 2009, la Bibliothèque nationale de France devient la première institution publique au monde à s’équiper en scanners de livres eScan Open System pour remplacer les photocopieurs, solutions de numérisation innovantes et respectueuses des ouvrages développées par i2S.

Par l’intermédiaire de la société d’infogérance SEDECO, la Bibliothèque nationale de France s’équipe d’abord – en 2009 – de 12 eScan de première génération, 1er scanner de livre libre-service du marché facile d’usage et ergonomique. Ces 12 solutions de numérisation, installés sur 4 sites, permettent alors au public de demander à un opérateur de la Bibliothèque nationale de France de réaliser la copie d’un extrait d’une œuvre en haute qualité avec une sortie imprimée (unique mode de sortie autorisé par l’institution à cette époque).

Les + : numérisation jusqu’au format A3+, scanner facile à déplacer, pas encombrant et se place sur tout type de support.

Forte du succès de son service, la Bibliothèque nationale de France décide en 2014 de renouveler son parc d’infogérance, et d’augmenter le nombre de scanners. Appréciant les fonctionnalités déjà existantes dans la première génération eScan,  la bibliothèque souhaite donc faire évoluer l’usage des scanners en laissant certains en accès direct aux lecteurs (réaliser la numérisation soi-même). Pour s’adapter à la fois au public hétérogène utilisateur des scanners et au large panel des ouvrages, les critères de choix imposés sont:

  • Pré-visualiser en temps réel l’information souhaitée

    Limb Capture Self-Service

    Interface Limb Capture Self-Service installé sur eScan Open System pour numériser en toute tranquilité

  • Un format de numérisation jusqu’aux dimensions 560 x 400 mm
  • Effectuer à la fois une impression papier (scanner relié à une imprimante) et une sauvegarde sur tout type de clés USB existantes sur le marché
  • Payer sa copie directement (scanner relié à un monnayeur)
  • Numériser en couleur et niveau de gris

Malgré l’évolution des performances des smartphones et une forte concurrence en scanner de livre, i2S et son partenaire Spigraph[1] gagnent de nouveau la confiance de SEDECO et installent 18 eScan Open System (nouvelle génération de la gamme) sur les 4 mêmes sites de la Bibliothèque Nationale de France, dont 9 scanners en libre-service total sur le site Tolbiac.

Ce qui a fait la différence : i2S se distingue de tous ses concurrents directs et indirects grâce à :

  • la qualité d’image offerte par la caméra i2S,
  • la fonctionnalité de prévisualisation en temps réel et en couleur, largement appréciée – indispensable et pratique – par les utilisateurs pour ne rater aucun scan
  • la large zone de scan (560 x 400 mm)
Typologie des ouvrages numérisés en libre-service avec l’eScan Open System sur les 4 sites Bibliothèque nationale de France:

  • site Tolbiac (François Mitterrand) : imprimés du XVIème au XXIème siècle, 700 000 volumes, 10 000 000 livres et 350 000 titres de périodiques, 385 km linéaires de rayonnages
  • site Richelieu : + de 10 000 manuscrits illuminés médiévaux, 2 700 000 volumes d’imprimés (livres, périodiques et recueils), manuscrits et documents des Arts du spectacle, 1 600 000 cartes et plans, 12 000 000 images d’estampes et photographies, 1 220 000 manuscrits occidentaux et orientaux
  • site Arsenal : bibliothèque spécialisée en littérature et en Histoire, 7 000 livres en libre accès et une collection comprenant des milliers de périodiques, estampes, manuscrits, cartes et partitions
  • Site Opéra : bibliothèque-musée spécialisée en musique comprenant également les archives de l’Opéra de Paris et les archives internationales de la Danse, conservant près de 600 000 documents (livres, périodiques, partitions, livrets, programmes, estampes etc.)

source : Wikipedia

[1] La société Spigraph assure à la fois un rôle de relation commerciale avec SEDECO et garantie le service et la maintenance des scanners installés

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This